LA MEMOIRE

LA MEMOIRE

LA MEMOIRE permet de stocker les informations , les sensations reçues par l’organisme. Elle peut être immédiate ou provisoire ou conservatrice de souvenirs et connaissances sur un temps beaucoup plus long.

Plusieurs régions du cerveau interviennent dans ce processus par l’intermédiaire des transmissions entre les cellules nerveuses ou neurones

 

LA MEMOIRE IMMEDIATE  :

C’est la mémoire à court terme ou mémoire instantanée. Elle ne dure que quelques fractions de secondes et concernent principalement les informations concernant nos sens : nos perceptions visuelles, auditives ou nos sensations cutanées.

Dans ce cas, la mémoire stocke des informations en nombre limité (environ une demi-douzaine) et pendant quelques fractions ou quelques secondes. Cela peut-être un chiffre , un numéro, une couleur, une action…

 

LA MEMOIRE LONG TERME :

LA MEMOIRE
Phénomène complexe. son étude explique bien des choses.

La mémoire peut retenir des informations pendant un temps plus ou moins long selon les nécessités. Il en est ainsi des souvenirs , des apprentissages, et de bien d’autres choses. A commencer par notre date de naissance, des évènements marquants de la vie, des règles de vie et de divers leçons apprises lors de nos formations et notre éducation.

 

LA MEMOIRE  : 3 ETAPES DANS SON FONCTIONNEMENT.

La mémoire fonctionne en suivant 3 phases successives.

  1. L’ENCODAGE  : il s’agit du traitement de l’information pour qu’il devienne un vrai souvenir. C’est la façon ce donner  sens à l’information. Elle est indexée avec des repères ( date, lieu, conditions…), associée ou combinée à d’autres éléments ( association d’idées). Elle peut être aussi associée à d’autres indices comme la couleur, la forme , il s’agit de ce qu’on appelle l’indiçage.

  1. LE STOCKAGE  : Il permet la conservation des informations. Certains éléments peuvent la modifier notamment plus la charge affective est importante plus le stockage sera durable. Mais cette durée peut aussi être altérer par une charge négative ou par la prise de médicaments.

  1. LA RESTITUTION : c’est la possibilité d’accéder aux informations stockées.

LES DIFFERENTS SYSTEMES  :

LA MEMOIRE
Le fonctionnement du cerveau permet de comprendre comment fonctionne la mémoire
  1. LA MEMOIRE DECLARATIVE ou EXPLICITE :  Elle concerne les souvenirs exprimés en pleine conscience et elle se divise  en deux types : la mémoire épisodique (région de l’hippocampe puis préfontale) et la mémoire sémantique (région frontale et temporale )

La mémoire épisodique fait resurgir  un souvenir  ou un évènement de la vie et tous les éléments qui s’y rapportent.

La mémoire sémantique permet de retrouver aisément les éléments relatifs à la connaissance du monde et des choses de la vie.

2. LA MEMOIRE IMPLICITE  : Il s’agit de la mémoire inconsciente provoquée souvent par le conditionnement. Elle nous permet de nager, de faire du vélo, de conduire notre voiture….

 

LE MECANISME DE FONCTIONNEMENT  :

LA COMPLEXITE DU STOCKAGE :

C’est par l’hippocampe que s’effectue le passage de la mémoire sensorielle, volatile à la mémoire long terme, durable. Toutes les informations  perçues par les zones sensorielles du cerveau cheminent par l’hippocampe qui les renvoie d’où elles viennent et cela peut se reproduire à plusieurs reprises. Ces va-et-vient des signaux sous forme d’influx nerveux transmis par les neurones provoquent un stockage d’informations dans les différentes régions du cerveau : c’est la mémoire à long terme.

LE ROLE DES NEURONES  :

LA MEMOIRE
pour passer de neurone à neurone , la chimie du synapse intervient.

Nos souvenirs sont stockés  dans des millions de neurones du cerveau. On constate alors que l’évocation d’un souvenir réveille les mêmes zones cérébrales que celles stimulées lors de l’évènement initial. Ce sont les mêmes circuits du cerveau qui interviennent lors de la perception et la compréhension de l’évènement que lors de son activation postérieure. Les synapses et les neurotransmetteurs jouent un rôle important. Ces derniers font passer les informations de neurone à neurone via les synapses.

PROCHAINS ARTICLES SUR LA MEMOIRE :

COMMENT AMELIORER ET  PERFECTIONNER LA MEMOIRE. COMMENT EN TIRER PARTIE, L’UTILISER ET S’EN SERVIR ?

LES IMAGES PROVIENNENT DU SITE PIXABAY

PIXABAY

>
Retour haut de page